Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Le-Conseil-departemental

Expression des groupes politiques

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Répondre à l’urgence climatique

Le Président Jean-Claude Leroy a proposé une aide d’urgence du Département du Pas-de-Calais en direction de celui de l’Aude, confronté récemment à de violents orages aux conséquences catastrophiques. Nous saluons cet élan de solidarité en soutenant bien évidemment cette initiative.

La hausse des températures, les précipitations orageuses, les inondations ne peuvent pas être sans lien avec le dérèglement climatique. L’heure n’est donc plus aux constats mais à l’action ; chacun doit prendre sa part. C’est le sens de l’engagement du Département en matière de développement durable.

Nous ne pouvons plus penser la route comme hier, concevoir les bâtiments, consommer, vivre comme hier. Si le problème est global, nous apportons des réponses locales, au plus proche des territoires et des habitants, en soutenant un modèle agricole plus respectueux, en s’engageant dans la rénovation thermique des bâtiments, en multipliant les aires de covoiturage, en préservant la biodiversité avec Eden 62…

Mais deux ans après la notification des accords de Paris, nous attendons aussi un souffle de la part du gouvernement actuel et de l’Europe. Qui peut croire qu’il y aura un avenir pour le climat sans l’Union Européenne ?

Nous ne serons donc pas du côté de ceux qui rejettent l’Europe. Mais nous ne serons pas non plus avec ceux qui ne jurent que par la globalisation libérale de l’économie, sans régulation, sans contrainte liée à l’impératif écologique.

Laurent DUPORGE

Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen

Groupe Union Action 62

Mineurs non accompagnés : un fichier national pour une meilleure prise en charge

Jeudi 31 janvier est paru un décret autorisant la création d’un fichier national des étrangers reconnus majeurs par les départements.
Ce décret, très attendu par les départements, doit les aider à mieux organiser la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) qui, entre 2010 et 2018, sont passés de 4 000 à 40 000. Après évaluation, la moitié d’entre eux s’avère en réalité majeurs.

Ce nouveau fichier vise à lutter contre le nomadisme des jeunes reconnus comme majeur dans un département qui ensuite tentent leur chance dans un autre département.
Il devrait permettre de faire baisser la pression sur un territoire comme le Calaisis qui est depuis longtemps confronté à un afflux massif de jeunes étrangers.

Pour le Groupe Union Action 62, les enfants sont évidemment une priorité. Cela implique donc de lutter plus efficacement contre les adultes qui se jouent du système.
L’accueil de ces jeunes étrangers, qui devrait être de la responsabilité de l’État, pèse très lourd dans le budget des départements (2 milliards d'euros en 2018 dont seulement 17% financés par l’Etat).
Notre Groupe défend depuis longtemps l'idée d’un tel dispositif favorisant l’harmonisation des décisions entre les départements.
Nous ne connaissons pas encore les intentions de la majorité départementale. Nous espérons qu’elle utilisera ce dispositif pour le bien du Département.

Maïté MULOT-FRISCOURT

Présidente du groupe Union Action 62

Groupe Communiste

L’émancipation féminine est avant tout une émancipation humaine

Les dernières mobilisations ont permis d’acquérir des droits pour les femmes mais force est de constater que les inégalités restent vivaces.
A travail égal, les femmes sont rémunérées environ 9% de moins que les hommes, l’écart atteint 25% pour l’ensemble d’une carrière et 37% au moment de la retraite.

L’année 2018 a vu la légalisation de l’avortement en Irlande, l’ouverture prochaine du mariage pour tous au Costa Rica en passant par le vote de la loi contre les violences sexistes et sexuelles en France et la panthéonisation de Simone Veil (loi IVG 1975).

En 2019 les conservateurs comme le Rassemblement National qui n’a presque jamais voté un texte en faveur de l’égalité Femmes-Hommes ou encore le choix d’une tête de liste favorable à l’abrogation de la loi IVG pour conduire la liste de droite aux élections Européennes…restent en embuscade.

Face à cette résurgence, les combats sont multiples : lutte en faveur de l’égalité professionnelle, contre les violences sexuelles et sexistes, contre toute marchandisation du corps (GPA ou prostitution), du droit de choisir de devenir mère ou pas, ou encore obtenir la protection des droits reproductifs et sexuels, le respect de toute orientation sexuelle...

C’est pourquoi, nous devons, hommes et femmes, nous mobiliser, pour changer de regard, pour ne plus reproduire les différences qui cloisonnent dès le plus jeune âge, qui enferment nos identités.

Ludovic GUYOT

Président du groupe Communiste 

Groupe Rassemblement National

L’emploi, mère des batailles

Lors du débat sur l’engagement du Département en faveur de l’emploi des personnes en situation d’exclusion, les élus de notre groupe se sont exprimés en faveur de mesures destinées aux demandeurs d’emploi. Nous avons cependant regretté que la majorité ferme les yeux sur les causes de cette situation : concurrence déloyale imposée par l’Union européenne avec les travailleurs détachés, appel à une main-d’œuvre bon marché constituée d’immigrés, réguliers, "réfugié" ou fraîchement naturalisés, abandon des paysans, artisans, petits patrons… Dans ce cadre contraint, l’action du Département ne doit pas seulement consister à gérer la catastrophe, mais aussi à faire entendre sa voix auprès de l’Etat. Il en va de l’avenir des travailleurs français !

François Vial

Président du groupe Rassemblement National

Respect du pluralisme démocratique, du droit et des personnes

Les textes sont signés de leur(s) auteur(s), placés sous leur seule responsabilité éditoriale. Les auteurs s’engagent à respecter les législations en vigueur sur la liberté d’expression, le droit au respect des personnes et le droit à l’image, contenues notamment dans les Lois du 29 juillet 1881, du 1er août 2000 modifiant la Loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, celle du 21 juin 2004 pour la confiance en l’économie numérique, le Code Civil et le Code Pénal.

En application de l'article L3121-24-1 du Code Général des Collectivités locales, cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus.

Les contenus publiés ici sont sous la responsabilité des groupes politiques désignés.